Retour à la liste des actualités/témoignages

Sopra Steria

Philippe Baconnet
Philippe Baconnet

Retrouvez le témoignage de Philippe BACONNET, Responsable Mission Handicap au sein de Sopra Steria.

Philippe BACONNET, responsable Mission Handicap au sein de Sopra Steria s'est prêté à l'exercice du témoignage.

Pouvez-vous nous présenter la Mission Handicap de votre entreprise ? 

Depuis plus de 10 ans, la Mission Handicap de Sopra Steria déploie la politique handicap du Groupe et accompagne tous les salariés dans la mise en œuvre des différentes mesures des accords handicap. 

Deux missions prioritaires : favoriser le recrutement de nouvelles personnes en situation de handicap et assurer un suivi individualisé de tous les salariés et toutes les salariées en situation de handicap de l’entreprise. En plus de ces missions, nous accompagnons les salariés et salariées du Groupe dans leur démarche de Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), nous mettons en place les mesures de compensations adaptées à la situation de chacun et de chacune, nous formons et sensibilisons les acteurs et actrices du recrutement et des ressources humaines, le management ainsi que l'ensemble des salariés et salariées à la prise en compte du handicap en entreprise.

Vous avez rejoint le programme des bourses en 2017. Quel message voulez-vous faire passer aux étudiants en situation de handicap en soutenant ce projet ?

La politique handicap du Groupe est basée sur le principe fondamental d’égalité des chances. Pour garantir la mise en œuvre de ce principe, la Mission Handicap de Sopra Steria soutient l'accès aux études supérieures des jeunes en situation de handicap au travers de plusieurs programmes, comme le programme des Bourses 100% Handinamique.
En adéquation avec nos valeurs et nos engagements, ce programme nous permet d’accompagner chaque année plusieurs dizaines de jeunes à travers une aide financière et matérielle, un dispositif de mentorat ou encore des propositions de stages.
Notre objectif est de compenser au mieux les besoins spécifiques liés à la situation de handicap afin de permettre à ces jeunes de poursuivre leurs études en facilitant leur parcours et leur vie étudiante.
Le handicap ne doit pas être un frein aux études et les entreprises comme la nôtre ont aussi un rôle à jouer.

A l’ère du tout numérique, du distanciel ou encore du haut débit, de nombreux étudiants en situation de handicap demandent une bourse car ils ne réussissent pas à financer par eux-mêmes du matériel informatique primordial dans la compensation de leur handicap.
En tant qu’entreprise spécialisée dans le conseil, les services numériques et l’édition de logiciels, quel regard portez-vous sur cette fracture numérique encore existante en 2021 ?

Le numérique constitue un facteur de progrès individuel et collectif incontestable dont l’apport est universel et multidimensionnel : il concerne tout le monde, tous les jours, dans toutes les dimensions de la vie, privée ou professionnelle, interpersonnelle et collective, sociétale et citoyenne. Malheureusement, nous constatons encore aujourd’hui une fracture numérique. En tant qu’entreprise de services du numérique (ESN) engagée et responsable, nous participons activement à des initiatives qui visent à réduire cette fracture. Par exemple : à travers le développement de solutions accessibles au plus grand nombre grâce au numérique, par le soutien à des projets technologiques innovants qui visent à accroître l’indépendance et l’autonomie des personnes en situation de handicap, par la mise en place de moyens de compensation adaptés ou encore par l’appui financier auprès d’étudiants et étudiantes en situation de handicap sous forme de bourses.